Détracteurs et arguments de réponse

Détracteur, pilote -3 septembre 2016

Bonjour,
En tant que pilote et futur ingénieur je suis abasourdi par la quantité d’âneries qui se trouvent dans votre brochure de propagande !
Il est impossible que les avions de ligne aient la capacité de larguer des produits chimiques comme vous l’énoncé ! Demander à des pilotes plutôt qu’aux pouvoirs publics …
Ensuite les traînées ont augmenté simplement car la taille du réacteur a augmenté car ils ont un meilleur rendement !
Finalement, la traînée visible à l’œil nu est simplement de l’eau sous forme solide due aux -50 degrés celsius à cette altitude. Elle va ensuite s’étendre dans le ciel à cause des vents de haute altitude et former un nuage. Car oui bizarrement les Cirrus (nuages de haute altitude) c’est de l’eau.
Donc arrêtez de chercher des complots là où il n’y a rien…
Bonne journée en espérant ne plus voir une de vos brochure sur le pare brise de ma voiture!

Réponse

bonjour,
et merci de votre contact et de votre réaction !

Que faites-vous des innombrables avions bien au-dessous des couloirs civils que nous voyons évoluer entre 2000 et 8000 mètres d’altitude, c’est à dire dans les couloirs militaires … des moyens coucous en général … ceux-là n’ont pas de transpondeur – on ne les retrouve pas sur des sites comme Flight Radar.

Quels supports de condensation rejettent-ils pour que cela forme des traînées persistantes à ces altitudes (inférieures à 8000 mètres) où les lois de la physique ne permettaient pas, avant l’an 2000 que se forme une traînée de condensation à la sortie des réacteurs d’un avion -à réaction ?
Car, ô comble, on voit même, à ces altitudes modestes, des avions à hélice produire des traînées de condensation persistantes … !!!

Préférez vous répéter ce qu’on vous dit sans chercher à vérifier la contre proposition ?

Observez, comptez les avions, menez une enquête comme ces riverains de Roissy
https://www.youtube.com/watch?v=YmpXs6iG9z0

Cherchez le ciel bleu ! De plus en plus rare et de toute façon plus jamais aussi bleu, du beau bleu profond qu’on a pu lui connaître jusqu’à l’an 2000 à peu près. Cela ne vous gêne pas, ne vous choque pas, ne vous révolte pas qu’il soit si souvent lacéré, voilé, opacifié; et ces couleurs extravagantes que prennent les aubes et les crépuscules et qui révèlent à quel point l’atmosphère est saturée de particules, même dans les lieux les plus sauvages, loin de toute pollution, vous n’avez pas remarqué, semble t-il …

Vous vivez sur Terre et pour bénéficier du porte monnaie confortable que vous assurent vos fonctions d’ingénieur, il vaudrait mieux quand même pour vous être en vie et en bonne santé …

Évitez de prélever de l’eau de pluie et d’en faire analyser la teneur en Al, Ba, Sr …

Ci-joint un argumentaire que nous avons fourni au CNRS en janvier 2014, lors d’un congrès, ouvert à la société civile, auquel nous avons participé.

ARGUMENTAIRE CNAM

Meilleures salutations
Claire Henrion

 

 

Sciences et Vie, octobre 2016                                                               Avions et traînées toxiques, cherchez la preuve
Réponse

Navrant !

Votre encart à la page 115 du numéro d’octobre, intitulé « avions et traînées toxiques, cherchez la preuve » est franchement affligeant pour une revue  comme la vôtre qui s’intitule, faut-il vous le rappeler « Science et Vie ». Ni l’une, ni l’autre en fait.

Vous voulez des preuves ?

Faites de la science, de base, plutôt que de nous citer une soi-disant étude sans source qui prétend qu’ « il ne s’agit que des traînées de condensation des avions de ligne ». Il suffit, où que vous soyez en France comme dans de très nombreux autres pays, de vous octroyer des tranches horaires d’observation pour compter les avions que vous voyez passer dans votre champ de vision.

Observer et compter sont les bases de toute démarche scientifique, n’est-ce pas ?

Vous pourrez constater, comme tout un chacun qui s’y adonne, que certains jours –et nuits-, pour un même créneau horaire, il passe 10 fois plus d’avions que d’autres. 10 fois, 20 fois, 40, voire 100 fois plus !

Et que ceux-ci volent bien plus bas que les avions de ligne, lesquels, vous ne l’ignorez pas, volent de nos jours au-dessus de 10 000 mètres, généralement autour de 12 000. Si vous voyez la carlingue de l’avion à l’œil nu, c’est qu’il n’est pas dans les couloirs civils, mais bien en-dessous, dans l’espace aérien réservé aux militaires.

Et ces avions qui volent entre 2000 et 8000 mètres, qui sont ceux que l’on voit, laissent derrière eux des traînées persistantes qui finissent, certains jours (principalement lorsque la pression atmosphérique est en baisse) par couvrir entièrement le ciel. Il suffit de les suivre des yeux pour s’en rendre compte. Voir ce rapport http://www.acseipica.fr/trainees-davions-et-constat-du-trafic-aerien/

Il faut pourtant certaines conditions de température, pression et humidité pour que des traînées de condensation se forment dans le sillage des avions à réaction. Pour laisser de telles traînées à d’aussi  moyennes altitudes, il faut nécessairement, en vertu des lois de la physique, que des particules soient ajoutées, soit au carburant, soit directement aux rejets de l’avion, pour former des noyaux de condensation. Comble d’ironie, certains de ces avions sont à hélice !!! Mais « ce-ne-sont-que-les-traînées-de-condensation-des-avions-de-ligne » !!! Observez-les d’un peu plus près aux jumelles ou au télescope et vous ne pourrez plus en douter.

Outre ces avions clandestins, non équipés de transpondeurs, qui n’apparaissent pas sur les radars civils quoique bien visibles dans le ciel, une panoplie de particules toxiques est déjà incorporée dans le carburant des avions de ligne depuis bientôt 10 ans. Voir à ce sujet l’étude de Manuel Abegglen & al. de Institute for Atmospheric and Climate Science, ETH Zurich (en PJ) et l’interview du Pr Ulrike Lohmann par le cinéaste Mathias Hancke https://www.youtube.com/watch?v=ic4dml5oUVk .

Voir également ce rapport de 2009 sur les phénomènes de condensation liés à la circulation aérienne civile ET militaire, établi par un collège de spécialistes de l’aéronautique belges et hollandais : Case Orange http://www.acseipica.fr/786/

Quant à la toxicité des retombées, leurs teneurs en métaux lourds (aluminium, baryum, strontium) et en molécules de synthèse, certaines déstructurant l’ADN, les certes modestes analyses d’eau de pluie et de filaments aéroportés que nous avons pu mener, par des laboratoires, d’Etat comme indépendants, en atteste.

http://www.acseipica.fr/filaments-aeroportes-teneur-en-metaux-lourds-rapport-analytika-31-mai-2016/

http://www.acseipica.fr/analyses-de-filaments-tombes-du-ciel-2eme-rapport-analytica/

http://www.acseipica.fr/filaments-tombes-du-ciel-1er-rapport-analytika/

http://www.acseipica.fr/analyses-deau-de-pluie-dans-le-doubs-4e/

Vous avez certainement les moyens d’en mener davantage, à moins que la navrante désinvolture avec laquelle vous traitez ce sujet ne finisse par vous faire perdre votre lectorat.

Veuillez trouver en PJ l’argumentaire que nous avons présenté au CNRS lors du colloque « Science à très grande échelle » en janvier 2014

http://www.cnrs.fr/comets/spip.php?article93

http://www.acseipica.fr/sciences-tres-grande-echelle-colloque-cnrs/

En espérant que Science et Vie honore son titre et demeure une véritable revue de vulgarisation scientifique, indépendante et lucide,  au service de la vie et du bien commun, recevez nos meilleures salutations.

Claire Henrion

Astronome

Fondatrice de l’ACSEIPICA (Association Citoyenne pour le Suivi, l’Etude et l’Information sur les Programmes d’Interventions Climatiques et Atmosphériques)

Particulier irrité d’avoir reçu notre flyer dans sa boîte aux lettres -15 janvier 2017
Réponse

je suis absolument désolée qu’une personne ne vous ayant pas rencontré personnellement ait mis ce flyer dans votre boîte aux lettres. Toutefois, autant peut-on se scandaliser de voir tant de papier gaspillé pour des pubs commerciales, autant dites-vous que le précieux arbre qui a donné son bois pour faire le support de la précieuse information que vous avez eu entre les mains, se joint à nous pour tirer la sonnette d’alarme quant à l’empoisonnement constatable du ciel ; il suffit d’observer de manière un peu rigoureuse la circulation aérienne pour s’en convaincre – ceci n’étant que la partie, visible et constatable par tous, de l’arsenal de destruction totale, tenu sous le sceau du secret défense, auquel nous contribuons chaque jour grâce à notre travail et à nos taxes. Si nous nous sentons un tant soit peu respectueux et responsable de la planète que nous laissons derrière nous, il nous appartient à nous, citoyens, de dénombrer et dénoncer les avions dans le ciel (beaucoup plus nombreux que les avions de ligne censés circuler) et de constater les anomalies quotidiennes , en tant de lieux remarquables qu’ils produisent. Les arbres eux, ne demandent qu’à pousser et assainissent sans cesse l’atmosphère. Il leur faut juste les rayons du soleil, un sol suffisamment sain et de l’eau de même. C’est une matière (vivante) des plus renouvelables ! Un arbre abattu, un de replanté, c’est la sagesse du bon cultivateur. Nous n’en abusons pas. Soyez convaincu du respect que nous leur accordons ainsi qu’à vous-même.

Commentaires (22)

  1. ppm00 says

    Ce jeune est persuadé qu’il sera ingénieur avant même d’avoir le diplôme, quelle modestie 😉
    Pourtant, il fait encore des fautes de grammaire : « comme vous l’énoncé » serait mieux avec « ez »
    Et puis aussi des erreurs de raisonnement  » la taille du réacteur a augmenté car ils ont un meilleur rendement ! » Le rendement d’une machine est le résultat d’une conception, d’une modélisation, il ne suffit pas d’augmenter la taille pour augmenter le rendement ! Je suis abasourdi moi aussi par le niveau scientifique de l’ENAC.
    On peut aussi lui conseiller l’association http://www.syndrome-aerotoxique.com/ dont il aura peut-être besoin un jour 😉

  2. Mathilde says

    Bonjour

    Ce monsieur ci-dessus à parfaitement raison pour son commentaire. A ce stade je me demande si cela s’arrêtera un jour, car c’est vraiment dramatique, et beaucoup de personnes souffrent de démangeaisons de toutes sortes, sans parler d’autres problèmes.
    J’ose espérer que cela cesse et que l’on puisse retrouver un jour notre beau ciel bleu.
    Il faudrait que beaucoup plus de monde s’implique dans cette association, pour arriver à faire bloc et que ce soit positif
    Bon courage malgré tout !

  3. ducamin says

    Pour moi le fait même du silence des « autorités » est précisément le signe que les
    épandages ne sont pas pour notre « Bien » ; car si cela était, alors les dites « Autorités  »
    ( politico- économiques ) ne se priveraient certainement pas de s’en vanter  » toutes
    voiles dehors « , tellement c’est leur habitude systématique de se vanter du moindre
     » Bien  » qu’ils prétendent vouloir nous faire . Le caractère « occulte » et pourtant
    indéniablement visible des ces épandages sont une signature des  » coulisses  » de
    l’Administration qui veut régenter le Monde … pour ceux-là nous ne sommes sans
    doute pas grand-chose, seulement des endroits par ou passe l’Argent !… Pas très
    optimiste ! direz-vous , mais c’est mon sentiment, celui d’une manipulation à
    grande échelle … à moins qu’il y aient des bonnes raisons – réellement justes-,
    de nous asperger de produits toxiques ?… mais si cela était alors pourquoi n’en
    serions-nous pas informés !?… J’ai beau chercher à comprendre quelles bonnes
    raisons justifieraient ces épandages – pour rester optimiste !…- je n’en trouve pas !
    Notre droit est de savoir, d’autant plus qu’il s’agit de notre santé, donc de notre vie,
    et nous devons exiger, comme vous le faites, la Transparence ! ; et je vous remercie
    pour votre volonté de vouloir éclaircir ce problème inquiétant et obscur .

    • Olivier says

      Si l’épandage aérien était un mieux pour nous, il serait payant, par l’impôt.

  4. BALASTEGUI says

    bonjour, les problémes d »épandages chimiques seront mis en évidence quand la population aura connaissance du taux d »aluminium, de strontium et de barium dans le sang. Combien de gens ont-ils fait des analyses sanguines de ce genres? Personnellement, je ne l’ai pas fait et je ne sait pas combien cela coute. j’ai tres peu de moyen financier. J’ai entendu sur frequence évasion un témoignage de quelqu’un qui a fait ces analyses. Les résultats sont stupéfiants et alarmant! Meme en prenant connaissance de cet abomination, pourquoi des miltaires font-ils cela? Est-ce que les avions sont des drones sans pilotes? Sont-ils commander par des entités non-humaines qui veulent cette planéte? Est-ce qu’il y a un programme de réduction de la population? je me pose beaucoup de questions qui demeurent sans réponses…

  5. Roy says

    Bonjour,

    Difficile de démêler le vrai du faux, de savoir quels sont les réels buts visés mais, une chose est sûre, il ne s’agit pas uniquement de traînées de condensation. Il faudrait que ceux qui tiennent cet argument essayent de réfléchir par eux-mêmes et commencent à réellement observer.

    Il est facile de constater qu’au petit matin, alors qu’un ciel bleu semble promis, des traînées persistantes semblent destinées à suivre la trajectoire du soleil. Si on voulait masquer son rayonnement, on ne s’y prendrait pas mieux. Un voile se forme alors et s’épaissit et rares sont les moments de ciel bleu totalement dégagé observables dans la journée. Et si par malheur ça arrive, voyez comme par hasard de nouveaux avions réapparaissent se croisant et courbant leurs trajectoires.

    Rapidement un nouveau voile se forme et il devient plus aisé de regarder le soleil en face.

    Car c’est vrai que depuis un moment le soleil semble avoir évolué. Il est quasiment impossible de le fixer quelques secondes lorsqu’il n’est pas voilé.
    Alors, est-ce qu’on cherche à nous préserver de son rayonnement devenu trop puissant et néfaste pour nous humains, ou, au contraire, cherche-t-on à nous priver des possibles bonnes ondes que l’astre diffuse ?

    Il est affligeant de voir que le simple de fait de se poser ce genre de questions vous range automatiquement dans les cases « complotiste » ou « paranoïaque » par la masse.

  6. Audrain says

    C’est dommage que pour être ingénieur , il ne soit pas nécessaire de savoir écrire en français correct , sans fautes d’orthographe .
    Et c’ est étonnant que ce monsieur ( comme bon nombre de gens d’ailleurs …) ne se soit pas aperçu que notre beau soleil jaune avait viré au blanc .
    Bizarre ,non?
    J’ aimerais savoir quelle explication ce monsieur si savant pourrait nous donner de ce phénomène .
    Je compte vraiment sur lui pour nous communiquer cette précieuse information qu’ il ne manquera pas de nous donner, vu son empressement à nous instruire .
    D’autre part , j’ ai appris de la bouche d’ un pilote expérimenté , un moyen simple de différencier contrails et chemtrails :
    Pour les chemtrails , on peut voir que la trainée blanche se forme sans discontinuité au contact de l’ appareil ;
    alors que l’on peut observer un petit espace avant la formation des trainées de condensation dû au fait que la réaction chimique se fait au contact de l’ air froid et pas à l’ intérieur du système . Curieux qu’ un ingénieur ne sache pas cela .
    Ah lala …

  7. Paul says

    donc, en fait, il y aurait des épandages de produits chimiques. ok. destinés à faire QUOI ? je pose la question. parce que si « des gens » épandent des produits chimiques dans l’atmosphère, alors… ils sont victimes eux aussi de ces même produits. c’est donc un suicide collectif mené par les autorités ? d’autre part, il est quand même terriblement difficile de garder des secrets de nos jours. les militaires n’y arrivent pas, les banques n’y arrivent plus, les paradis fiscaux non plus… donc les milliers de personnes impliqués dans ces épandages y arriveraient ? mais… DANS QUEL BUT ? merci de vos réponses…

    • Le Gall says

      @Monsieur Paul, vous êtes bien naïf ! Vous croyez que tout est dévoilé ? Vous rêvez là ou quoi ? Du 11 septembre à la pédocriminalité, tout est bien ficelé ! Les bobos verts élus parlent-ils des chemtrails ? NON…ils tiennent trop à leur place douillette ! Messieurs-dames Corinne Lévy-Lepage, Brice Lévy-Lalonde (de la famille de John Kerry, oui !) ou Cohn-Bendit ont toujours refusé de parler du problème…
      Sur Ouest-France, ils ont fait un tintamarre sur le ciel jaune dû aux incendies du Portugel -parait-il-, mais rien sur les chems…Sauf que l’autre jour, il y a eu une première page sur « le climat et la science », ils préparent les esprits, et vont déclarer que la science doit venir au secours du climat, sans préciser que cela se fait depuis des décennies et que les chemtrails/haarp est en réalité, une arme de guerre et rentre dans le processus de dépopulation. Nous vivons sur une boule tenue par des entités démoniaques…

      • Paul says

        Le gall : tout d’abord, prenez vos sous-entendu anti-sémite, pliez les en quatre et utilisez les comme suppositoires. ensuite, vous ne répondez toujours pas à la question : pensez vous Réellement que les gens qui répandraient les « chemtrails » tueraient leur famille ? que personnes n’est a courant ? enfin, comme j’ai fait de la climatologie pendant des années, je pense que vous pourriez lire (tous) quelques livres afin de voir que NON, les trails ne sont pas forcément au dessus de 8000m ou autres. tout dépend des conditions de températures et de pressions. enfin, regardez des photos des traces laissées par les chasseurs et bombardiers de la secondes guerres mondiales, qui persistaient pendant des heures et osez me dire que y’avait deja des chemtrails ? après, si on fait entrer des entités démoniaques, alors, on s’écarte de la scince pour entrer dans la fiction et je vous l’affirme : je suis superman ! bien à vous. (mais continuez, vous nous faites beaucoup rire…)

        • claire henrion says

          sûr que les « trails » ne sont pas forcément au-dessus de 8000 mètres! C’est d’ailleurs cela qui est choquant en premier lieu: ils peuvent être aussi bien à 2000 … Quant aux traces laissées par les chasseurs et bombardiers de la seconde guerre mondiale, qui persistaient pendant des heures, le fait était déjà là, mais le mot fatidique « chemtrails » n’avait pas été encore inventé: il est apparu pour la première fois dans un recueil de cours de l’US Air Force en 1990.

          • Paul says

            Claire, lisez des traités de CLIMATOLOGIE, je vous en SUPPLIE !!!!!! et vous découvrirez, oh joie ! oh désespoir ! que ce que vous appelez chemtrails sont des phénomènes normaux. qu’ils peuvent être à toutes altitudes et toute latitudes, qu’ils dépendent de conditions de températures et de pressions qui peuvent varier au dessus d’une même région d’un kilomètre à l’autre. faites vous peur avec des fantômes ou des loup garou, mais pour le ciel, renseignez vous, allez à la bibliothèque. bonne journée

  8. Olivier says

    Il n’est pas interdit de penser que certaines zones du globe soient épargnées ; que des systèmes de protection existent, que le projet Harpp se déploie là où il ne souïe pas les dirigeants du bidule…

    • Olivier says

      « Souille »

  9. Jean Baptiste says

    Bonjour à vous, je m’interrogeais au sujet des Métaux Lourds et de leur élimination de l’organisme.
    Visiblement en Naturopathie il est conseillé Chlorella ou Laminaria japonica, mais Laminaria aurait moins d’effets brusques chez les personnes très intoxiquées.
    Quelqu’un a t’il déjà essayé ?
    Tous les gens de l’Acseipica pourraient donc faire leur cure de Laminaria alors 🙂

    A Bientôt 🙂

    Jean-Baptiste.

  10. Jean-Louis says

    Bonjour à tous les sceptiques et aux autres. Je suis Officier supérieur de Gendarmerie à la retraite et j’ai terminé ma carrière dans la Gendarmerie des Transports aériens à Marignane (13). Au cours de mes stages à l’ENAC à Toulouse en 1994,, dans les cours de météo les épandages n’étaient pas un mystère, c’était soi-disant la version moderne des canons anti-grêle. Le produit utilisé était l’iodure d’argent sensé ensemencer les nuages pour contrôler les précipitations. Quand on sait que ce produit est utilisé à la naissance des bébés dans les yeux on ne s’inquiète pas plus que cela mais aujourd’hui ce n’est plus de cela dont’il est question. Pour qui est habitué à observer le ciel comme c’est mon cas et vivant dans la nature souvent à cheval, le phénomène des épandages massifs aériens est patent. Je m’afflige en constatant que mes concitoyens ne s’aperçoivent de rien abrutis qu’ils sont par leurs écrans de téléphone et semble-t-il lobotomisés par le foot et la télévision débile. Les constatations étaient mon métier et pour cela il suffit de regarder, les faits parlent d’eux-memes. Récemment, le 5 septembre 2017 j’ai pu photographier des traînées à basse altitude, sens Sud/Nord le matin vers 10 h ; il y en avait 4 ou 5. Le soir 22h20 en nourrissant mes chevaux dans leur parc c’étaient 8 trainées dans le sens Nord-Est/Sud-Ouest. La lune était obscurcie par un voile laineux épais. Connaissant les routes aériennes qui passent au-dessus de chez moi elles sont toujours beaucoup plus hautes. Mon village est dans une zone réservée à la voltige en relativement basse altitude et les traînées semblaient passer juste au-dessus de la chaîne du Lubéron, en direction de Marseille-Provence. Aujourd’hui 15 septembre 2017 revenant d’Avignon en voiture j’ai également constaté de très nombreuses traînées parallèles très basses sur l’ horizon et colorées par le soleil couchant. La couverture nuageuse était d’aspect ouaté.
    Une fois que l’on a pu constater l’état anormal du ciel on peut se poser des questions. Le doute doit toujours commander l’enquêteur et le sortir du dogmatisme. Pour ce qui me concerne j’ai l’avantage comme ancien militaire de connaître les pratiques contestables de certaines armées et en particulier celle des US qui ont des programmes depuis les années 50 de manipulations du climat à des fins stratégiques surtout et qui se dévoilent au grand jour maintenant au prétexte du réchauffement climatique.
    La réintégration complète de la France au sein de l’OTAN avec Nicolas Sarkozy n’est sans doute pas étrangère à l’apparition des épandages aériens en France. L’Allemagne et l’Italie truffées de bases de l’OTAN ont subi bien avant nous ce funeste projet.
    Par ailleurs comme il se trouve que j’ai débuté ma carrière militaire par 5 ans dans les transmissions je peux vous dire aussi sans grand risque d’être démenti par un quelconque ingénieur que le fait de pulvériser des particules métalliques dans l’atmosphère facilite la transmissions des ondes radio qu’elles proviennent de la terre, des avions ou des satellites. Le trajet des ondes dans la nature est un peu aléatoire en fonction des conditions météo. Un exemple parlant, dans les années 1980 quand le ciel était couvert la Gendarmerie de La Ciotat n’arrivait pas à communiquer avec celle de Cassis distante d’une dizaine de kilomètres alors que l’on entendait parfaitement la Brigade de La Cavalerie dans le Larzac ; il suffit de regarder une carte pour constater l’exploit. Avec les communications modernes généralisées les industriels et les militaires ne veulent plus d’aléa, c’est aussi simple que ça. Le problème est qu’en jouant aux apprentis sorciers ils vont générer des atteintes incommensurables à la planète et à tout ce qui vit et donc à l’homme. Les autorités font du cinéma avec la pollution des voitures mais celle qui tombe du ciel est autrement plus pernicieuse. Par ailleurs l’envahissement des objets connectés dont on nous fait la pub à longueur d’antenne en ciblant en particulier une jeunesse écervelée (Cf les Puces RFID dans les clubs ) exige des transmissions fiables et il est certain, sauf réaction improbable d’une population apathique, qu’un jour proche des nanoparticules métalliques seront partout dans l’environnement dans le but de constituer des relais ou étendre la portée des appareils. Comme l’informatique utilise les ondes pulsées on vivra dans un gigantesque four à micro-ondes jusqu’à cuisson complète ! Devant l’inconscience de certains scientifiques qui collaborent à des oeuvres de mort par orgueil et cupidité, d’autres qui savent mais ne dénoncent pas, l’incompétence et la corruption des élus, le citoyen informé que je suis se demande où l’on nous emmène. Pour finir une question qui me taraude depuis des années quand je constate toutes les pratiques délétères mises en place c’est : mais où donc ces gens qui décident vivent-ils ? En ce moment le sujet d’actualité qui devrait faire réagir les français c’est l’affaire du compteur Linky et consorts mais c’est le même sujet : les ondes et la facilité des transmissions. J’aimerai savoir si les responsables d’EDF et les politiciens qui soutiennent le projet auront ce type de compteur chez eux et surtout installé dans les mêmes conditions techniques. Si la réponse est non nous devons nous révolter, si la réponse est oui nous sommes gouvernés par des fous et il faut les destituer et les enfermer. Avec ce qui se passe en ce moment en matière d’épandages aériens, de vaccins plein de métaux lourds et autres poisons, potentialisés par les ondes électromagnétiques on se dirige vers une extinction de l’humanité. Je ne parle pas de crime car il est déjà commis. Bon courage à tous quand même.

    • claire henrion says

      merci beaucoup de votre témoignage, de grande valeur pour tous. Nous autorisez-vous à le publier sous forme d’article sur ce site ?

  11. didier says

    Bonjour,
    sur votre ancien site, le 6 novembre 2013, vous annonciez des analyses, avez-vous publié les résultats ?

    • claire henrion says

      oui, ça fait longtemps et il y en a d’autres depuis. Il suffit de taper analyse dans le formulaire de recherche sur la page d’accueil du site

  12. Le Gall says

    La lettre de l’ingénieur, ex-pilote, est presque hilarante. Non seulement, il est bête, prétentieux, agressif, et de très mauvaise foi : le simple fait que le ciel soit voilé et strié de cette manière, et même si les trainées ne contenaient pas autant de cochonneries, est, en soi, très problématique climatiquement parlant et autre, notamment sur le plan de la luminosité..Il devrait s’en inquiéter Ensuite, le pauvre, se révèle 0 en orthographe, à se demander s’il connait les règles de sa langue, et pilote, il passe à ingénieur ? . Cela me fait presque pitié !
    Un tous les cas, un excellent élément pour obéir aux ordres de l’Otan.
    Hier fut une journée d’énormes épandages, voici quelques photos prises vers 16 heures…odieux…Je viens d’ouvrir les yeux à une voisine dont l’enfant de 10 ans a une bronchite asthmatique chronique.
    https://labrebisgalleuse.blogspot.co.id/2017/10/chemtof.html

  13. Olivier says

    Bonjour à tous,

    Un TROLL est un monstre, c’est à dire une création produite par un groupe d’intérêt, un système. Le TROLL existe parfois sans conscience de sa condition. Envoyé pour déstabiliser, désorganiser, tester, dérouter un groupe mal jugé par ses créateurs, le TROLL va, par exemple, produire une argumentation médiocre dans des forums de discussion pour exciter le groupe. Cela permet aux observateurs dans l’ombre d »étudier les réactions, le nombres de personnes impliquées, leur IP, leurs coutumes et surtout, la profondeur de leur connaissances et de leurs preuves sur un sujet donné.
    Dans la discussion ci-dessus, notre « peut-être » pilote insultant et péremptoire est probablement un TROLL, et peut-être même de bonne foi!

    L’arme anti-TROLL est l’indifférence. Il y a des TROLL qui peuvent écrire des horreurs par simple plaisir pervert de voir les émotions jaillir au fil des pages. D’autres sont à la solde de grand groupes (industries, banques, groupes de presse…) souvent sans le savoir.

    Un exemple simple: dans une équipe de foot, des éleveurs de TROLL font en sorte que le numéro 9 soit pris en faute avec la femme du numéro 10 (vrai ou faux, peu importe). Au prochain match, le numéro 10 est tendu et ne joue pas de bon coeur avec le numéro 9. L’équipe est déstabilisée, le numéro 10 est devenu un TROLL pour son équipe et il ne se doute de rien.

    Les insutles et l’arrogance asociés au manque cruel d’arguments et de sérieux sont les habils du TROLL de base! ne perdez pas de temps avec les pions, visez le ROI!

    Pour voir le ciel il faut du coeur
    Pour voir l’enfer il faut des yeux

  14. Olivier says

    Bonjour à tous,

    Un TROLL est un monstre, c’est à dire une création produite par un groupe d’intérêt, un système. Le TROLL existe parfois sans conscience de sa condition. Envoyé pour déstabiliser, désorganiser, tester, dérouter un groupe, le TROLL va, par exemple, produire une argumentation médiocre dans des forums de discussion pour exciter le groupe. Cela permet aux observateurs dans l’ombre d »étudier les réactions, le nombres de personnes impliquées, leurs IP, leurs coutumes et surtout, la profondeur de leurs connaissances et éléments de preuve sur un sujet donné.
    Dans la discussion ci-dessus, notre « peut-être » pilote insultant et péremptoire est probablement un TROLL, et peut-être même de bonne foi!

    L’arme anti-TROLL est l’indifférence. Il y a des TROLL qui peuvent écrire des horreurs par simple plaisir pervert de voir les émotions jaillir au fil des pages. D’autres sont à la solde de grand groupes (industries, banques, groupes de presse…) souvent sans le savoir.

    Un exemple simple: dans une équipe de foot, des éleveurs de TROLL font en sorte que le numéro 9 soit pris en faute avec la femme du numéro 10 (vrai ou faux, peu importe). Au prochain match, le numéro 10 est tendu et ne joue pas de bon coeur avec le numéro 9. L’équipe est déstabilisée, le numéro 10 est devenu un TROLL pour son équipe et il ne se doute de rien.

    Les insutles et l’arrogance asociés au manque cruel d’arguments et de sérieux sont les habils du TROLL de base! ne perdez pas de temps avec les pions, visez le ROI!

    Pour voir le ciel il faut du coeur
    Pour voir l’enfer il faut des yeux

Poster un commentaire