Traînées d’avions et constat du trafic aérien

La Frette sur Seine analyse du trafic aérien

A la Frette sur Seine (95 – Oise, près de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle).

Observation rigoureuse et analyse chiffrée du trafic aérien qui démontre que le nombre d’avions nous survolant peut être plus que décuplé d’un jour sur l’autre.

 

et autres prises de vue de ciels quadrillés en Corse et ailleurs.

Un excellent travail que chacun peut effectuer là où il est. C’est de la science citoyenne à la portée de tous. C’est une des meilleures preuves. A vous !

Commentaires (4)

  1. Inijustix says

    J’ai observé la même chose ici, dans les Cévennes ardéchoises, Fait notable: pour la première fois depuis 2007, nous avons eu 3 semaines de ciel bleu sans chemtrails, et ce, sur une zone de 200Km de diamètre que je peux voir lors de mes déplacements. J’ai vu des avions indiqués à 8000m sur flightradar passer sans faire aucune trainée. Je ne vais pas m’en plaindre, on avait presque oublié ce qu’était un vrai ciel « bleu d’autrefois! ». J’ai fait des liens entre les épandages comme ceux que vous décrivez et la manipulation des cerveaux sur mon article « la mafia du climat », ainsi que sur mes pages « bugs climatiques » et « la longueur d’avance ».de mon site http://www.pierre-henri-barnezet.fr Dans ma page « chemtrails inédits », j’aborde le phénomène d’un point de vue initiatique.

  2. Isabelle says

    Bravo pour vos observation, ça fait un moment que je pensais justement comparer le ciel avec les données de radar.
    Il pourrait être utile d’envoyer vos données à des aéroports, des compagnies aériennes… Cela provoquerait peut-être une réaction…

    • Baba says

      Bonjour,

      Hier matin, zone industrielle du port maritime du Havre, je n’ai jamais vu autant de traînées, un vrai cadrillage ! Les heures ont passées et le ciel bleu c’est retrouvé complètement grisâtre ! C’était tôt le matin, à l’heure où la plupart des gens dorment, 5/6 appareils qui ce suivaient, flightradar n’indiquait qu’un appareils…. Que penser…

Poster un commentaire