Filaments synthétiques tombés du ciel, que faire ?

Polymères 04-10-14 Marsaz Drôme

… et comment ?

Protocole pour recueillir des échantillons en vue d’analyses,

proposition d’action et adresses utiles

 

NE PAS TOUCHER LES FILAMENTS DIRECTEMENT AVEC LES DOIGTS.

Les manipuler avec des baguettes et dès que possible, mettre des gants


Au préalable, tester un échantillon à la flamme : s’il crépite, c’est qu’il s’agit de matière organique (fils d’araignée),

mais s’il fond et se réduit en boule comme du plastique, c’est qu’il ne s’agit pas de matière organique; il y a donc matière à analyse et nous recommandons de suivre le protocole suivant si vous voulez mener une action individuelle facile et peu onéreuse (flacons + envoi d’un recommandé).


1) AVANT d’y toucher, prendre une photo datée de l’échantillon que vous avez décidé de prélever


Le poids total de tous les échantillons réunis doit être d’au moins 50 milligrammes (mg). Il faut une masse de matière conséquente pour pouvoir effectuer des analyses.
2) En prélever un maximum, sur plusieurs jours au même endroit s’il y a lieu (la récolte peut s’échelonner jusqu’à un mois ou deux).
3)  Prélever au plus tôt après les « pluies » de filaments.
4) Les flacons dans lesquels seront déposés les échantillons doivent être achetés en pharmacie (flacons stériles avec une spatule dans le bouchon).
Précautions à prendre pour assurer la pureté des échantillons :
1) Mettre des gants en latex non poudrés (gants latex chirurgicaux)
2) S’attacher les cheveux.
3) Ne pas souffler sur les échantillons, ne pas parler pendant le prélèvement (postillons), ne pas éternuer (si possible se couvrir la bouche) 
4)  Ne pas écraser l’échantillon : sa structure doit rester intacte.
5) Utiliser uniquement la spatule fournie avec le flacon de pharmacie pour récolter l’échantillon
6) Rester neutre et sans idées préconçues (ex. : …. »ce sont les avions »….. « ce sont les chemtrails »…. « c’est l’US Air Force »… »c’est extra-terrestre »… etc.. etc…).
Récolter les échantillons à la façon d’un chercheur avec uniquement cette pensée : « Qu’est-ce que c’est ?? ».
Une datation est indispensable :
1) Vous avez pris une photo datée de l’échantillon AVANT prélèvement.
2) Notez sur le flacon : le JOUR, l’HEURE,  le LIEU (+ pays) et le numéro de la PHOTO correspondant à l’échantillon.
Stockage :
La récolte des échantillons pouvant s’échelonner sur un mois ou deux, il  est donc nécessaire de  stocker les flacons dans le bac à légumes du réfrigérateur en veillant à ce qu’ils restent bien au propre et au sec.
Ensuite:

Nous avons explicitement demandé dans notre lettre au Ministère de l’Ecologie en novembre 2014 que nos organismes régionaux d’analyse de l’air et  de l’eau accrédités par l’Etat, se penchent sur la mesure des taux de baryum et d’aluminium. Vous trouverez la

Fédération des Associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (Atmo France)

ACTION!

Nous vous proposons de leur envoyer (en recommandé) vos échantillons de filaments recueillis de votre mieux en respectant le protocole ci-dessus, accompagnés des rapports AnAlytikA 1AnAlytikA 2 , AnAlytikA 3

Ainsi, ils seront au pied du mur …

Merci de rapporter vos actions en commentaire sous cet article

PROTOCOLE PRÉLÈVEMENTS FILAMENTS

Polymères 17-10-14 Marsaz - Drôme

filaments synthétiques tombés du ciel

Sainte Marie de Redon 16 octobre

lettre filaments Redon14oct14

un témoignage parmi de nombreux autres qui nous sont parvenus de multiples lieux de France autour de cette date (région parisienne, région de Bourges, Poitou Charente, Aveyron, vous pouvez ajouter votre témoignage en commentaire …)

Déjà paru à ce sujet

Analyses de filaments tombés du ciel – 2ème rapport AnAlytikA

Filaments tombés du ciel, ça continue !

Filaments tombés du ciel – 1er rapport AnAlytikA 

Prélèvement de filaments tombés du ciel pour analyses devant huissier

Témoignage d’un biologiste italien sur les filaments tombés du ciel