Parution du livre de Rosalie Bertell en français : La Planète Terre, ultime arme de guerre – Volume 1

À partir des guerres du Golfe et en ex-Yougoslavie, le Dr Rosalie Bertell montre que les militaires ont aujourd’hui un tel pouvoir sur la société civile qu’ils peuvent utiliser la Terre comme arme de guerre.

Tout aussi grave pour l’Humanité, ils ont déstabilisé le fragile équilibre de l’écosystème terrestre, en pratiquant des expériences particulièrement dangereuses dans l’atmosphère et les autres couches du ciel, dont la détonation de bombes nucléaires dans les ceintures de Van Allen, l’envoi en orbite de centaines de millions d’aiguilles de cuivre, l’utilisation de plutonium au-dessus de zones densément peuplées, l’épandage de produits toxiques pour endommager la couche d’ozone protectrice, etc.

À lire d’urgence pour comprendre que le changement climatique n’est sans doute pas lié qu’au CO2 d’origine anthropique et, surtout, quelles peuvent être les conséquences sur notre planète de ce pouvoir militaire et scientifique exorbitant, désormais sans contrôle.

À propos de l’auteur

Le Dr Rosalie Bertell a travaillé dans le domaine de la santé environnementale de 1969 à 2012 et a participé à la création de plusieurs organismes, dont l’Institut international pour les problèmes de santé publique (Canada), qu’elle présida. Elle a dirigé les commissions médicales de Bhopal et de Tchernobyl, et entreprit des travaux de recherche en collaboration avec de nombreuses organisations, ce qui l’a amenée, entre autres, à se rendre à la station HAARP en Alaska et à travailler dans une commission du projet de  guerre des étoiles, auquel elle s’est opposée. Elle fut lauréate de plusieurs distinctions scientifiques et prix internationaux pour ses efforts inlassables en faveur de la paix.

« La Planète Terre, ultime arme de guerre » est son dernier livre. La traduction en français est de Monique Fontana, de l’ACSEIPICA.

Lien vers le livre sur Amazon.fr

Poster un commentaire