ATTAQUES CHIMIQUES A REPETITION – Figeac

ATTAQUES CHIMIQUES A REPETITION:

La ville de FIGEAC

et la région Midi-pyrénées

sont-elles devenues un centre d’essais??

 

 

SKYWAR, Danger dans notre ciel!!

Copyright Jean-pierre Gallo Alias Némésis 2003

 

 

SKYWAR

La guerre des hommes contre la nature

 

 

 

Ci-dessus un arc-en-ciel formant un cercle complet autour du soleil le 1er mai à Figeac, à 10 heures.

Je montre ce phénomène incongru à deux charmantes dames, puis je leur explique comment le ciel était bleu ce matin là et comment des avions ont systématiquement perturbé l’atmosphère en laissant des traînées dans tous les sens. Il en résulte un voile grisâtre qui diffracte la lumière de façon non naturelle. Elles font un rapprochement spontané avec des irritations de la peau et des bronches

sans causes apparentes.

En Orient la croix a une fonction de synthèse et de mesure,

en elle se joignent le ciel et la terre, en elle fusionnent le temps et l’espace.

O crux, spes unica :

Son bois vient d’un arbre planté par Seth, l’ombre d’Osiris,

sur la tombe d’Adam, figure majeure de la destinée Occidentale.

Celle-ci est basée sur la négation et le contrôle du principe féminin.

La nature est opposée au soleil mais tous deux s’épanouissent dans l’harmonie.

L’Art est d’essence féminine tandis que la Technique a un caractère dominateur et masculin.

Le système totalitaire est l’aboutissement de l’opposition ultime de ces deux principes.

O crux spes unica est un hymne au sacrifice individuel :

Oh ! croix, unique espérance…

Une organisation cachée semblerait maintenant programmer le sacrifice de l’humanité !!

DANGER DANS NOTRE CIEL!!

Empoisonnement collectif, réalité ou fiction?

NUAGES NATURELS ou ARTIFICIELS ??

Pourquoi de tels encombrements aériens au-dessus de Figeac un dimanche matin du mois de mars 2003? On parle de couloir aérien, mais les avions circulent dans tous les sens en laissant de magnifiques traînées, il est 8 h du matin et la plupart des gens dorment……

Il semble difficile de justifier une telle circulation aérienne à cette heure, le jour du repos. On peut remarquer ce genre de manifestation toute l’année, pas une semaine sans que des avions ne laissent ce genre de figures dans le ciel. Ces tracés par eux-même sont une véritable injure à l’harmonie naturelle et au bien être par les troubles qu’ils peuvent entraîner au niveau de la santé.

Ci-dessus un coucher de soleil avec des traînées en tous sens. L’atmosphère n’a pas réagi positivement les condensations disparaissent et on peut remarquer des traces noires correspondant aux résidus de combustion des réacteurs de la nuée d’avions qui s’est abattue pour voiler le soleil.

Les résultats sont nuls, mais les dépenses et la pollution sont maximales !!

Quel temps fera-il demain ?

Météo France est chargée d’alerter le grand public, en cas de situation climatique potentiellement dangereuse, avec l’aide du maître du temps: le super calculateur Fujitsu VPP 5000. Cet engin vorace est alimenté avec les informations photochimiques recueillies par un réseau de satellites qui observent en permanence la couverture nuageuse. Pendant ce temps, des avions de différents types sillonnent et perturbent systématiquement le ciel dans différents pays, et particulièrement dans notre région midi-pyrénées, selon un programme secret, dont personne ne parle en France.

Ci-dessus une vague d’avions couvre totalement le ciel en moins d’une heure, personne ne prête attention à ce phénomène dans la ville de Figeac mais de nombreux habitants se plaignent de violentes sinusites, d’irritations diverses. On signale des troubles digestifs, des contractures musculaires sans cause objective. Cette entreprise insensée fait l’objet d’une pétition au Canada et d’un mouvement citoyen aux U.S.A, à cause des risques d’empoisonnement collectifs qu’elle pourrait engendrer.

Alors, pour en savoir plus, suivez mon enquête…

Avertissement:

Ceci est un témoignage basé sur l’observation du manège des avions durant plus d’une année et sur l’analyse de sites Internet concernant une pratique qui semble se généraliser dans le monde et dont personne ne parle au quotidien. Un nouvel ordre totalitaire international semble se mettre en œuvre pendant que les citoyens de tous pays sont systématiquement désinformés. Mon interprétation n’est pas à prendre à la lettre et il convient à chacun de se renseigner sur Internet et d’observer attentivement ces phénomènes atmosphériques pour se faire une juste opinion de cette entreprise qui, si elle s’avère exacte, constitue un grand danger pour les populations ainsi que pour la nature.

Observez attentivement le ciel:

Les avions de ligne laissent une traînée courte, qui disparaît rapidement. Les traînées classiques (CONTRAIL) sont dues à la condensation de la vapeur d’eau résiduelle à la combustion du kérosène dans les réacteurs, l’altitude et la réactivité de l’atmosphère jouent un rôle important dans ce phénomène, ces traces se dissipent très rapidement.

D’autres avions laissent des traces persistantes qui s’étalent peu à peu,

puis voilent le ciel, l’arrangement des nuages devient anarchique. L’atmosphère est difficile à respirer.

Les traînées persistantes sont arrangées en réseau, selon différentes figures géométriques : Elles semblent le fruit d’un dessein particulier, d’une organisation cachée, ce sont des repères visibles par satellite. On peut remarquer sur la figure ci-dessus que l’avion du bas n’a plus laissé de traînée, tout simplement parce que la réserve de produit chimique embarquée sur cet avion touchait à sa fin. On constate dans d’autres circonstances un arrêt ou un démarrage subit des traînées.

Le beau temps dégagé est propice aux essais,

ainsi on remarque des avions qui dessinent dans le ciel des figures géométriques sans raisons apparentes. Surtout lorsque météo France annonce une perturbation, quand l’atmosphère va se charger en vapeur d’eau océanique.

Mon père avait l’habitude d’observer le ciel pour essayer de prévoir le temps qu’il ferait pour ses récoltes actuellement les agriculteurs, pressés par le rendement consultent directement les bulletins météorologiques. Le temps n’est plus ce qu’il était, il semble de plus en plus perturbé, sans que l’on puisse y attribuer une quelconque cause. Pourtant si on prend le temps d’observer le ciel, on constate des effets bizarres:

Ci-dessus une formation particulière, en plume ou panache, cette forme nuageuse est apparue localement. Au départ il y avait un simple segment laissé localement par un avion, une traînée d’apparence normale, mais qui a évoluée sur environ une heure.

Ce type de manifestation peut être régulièrement observé lorsque Météo France annonce une perturbation, un ou deux jours avant l’arrivée des nuages. Il peut donc s’agir d’un test chimique pour savoir si l’atmosphère est chargée en vapeur d’eau susceptible de se condenser en nuages au contact de ceux-ci. Ce procédé permet de forcer artificiellement la condensation de la vapeur d’eau en nuages.

Généralement le matin, des avions de tous types, semblent être utilisés. On voit clairement sur la photo ci-dessus deux émissions locales sur une traînée est-ouest très longue, donc un certain mécanisme permet de tracer localement ces lignes artificielles.

On remarque aussi nettement, la transformation d’un segment en panache. Ces motifs et leur évolution sont facilement observables par les satellites aussi bien que par les citoyens insouciants.

Si les tests sont positifs…

c’est à dire si la vapeur d’eau atmosphérique se condense au contact des produits chimiques pulvérisés sous forme d’aérosol par des avions spécialement équipés, alors on constate le passage en grand nombre d’autres avions dont la mission semble être de répandre suffisamment de traceurs chimiques pour augmenter la probabilité d’apparition des nuages, puis forcer les précipitations dans le but d’augmenter le taux de pluviométrie avec d’autres types de produits chimiques.

Les dispositifs techniques correspondants font l’objet de nombreux brevets qui sont en vigueur donc exploités. Par exemple l’entreprise américaine Weather Modification, Inc est spécialisée dans le contrôle et la modification du climat en utilisant ces techniques.

Ci-dessous un avion radar photographié avec mon télescope au-dessus de Figeac et se déplaçant en direction de Bordeaux, vers l’ouest, en laissant une magnifique traînée aux reflets métallisés qui la différencie des traînées blanches. En certaines occasions, on remarque aussi des traînées sombres et translucides, avec un deuxième avion qui emprunte ce « rail ». Quelquefois on peut observer deux avions qui se croisent en zigzag., des changements de direction des courbes et même des cercles complets.

Différents types d’avions civils ou militaires laissent ces traces particulières,

comme cet avion avec un design particulier sur son fuselage avant.

 

 

 

 

 

De nombreux sites sur Internet montrent de telles photos

et relatent les dangers conséquents à ce type d’expérience. On peut les consulter en utilisant le mot anglais Chemtrail.

La traduction de Chemtrail est « rail chimique ». Chacun sait que les satellites sont très performants et capables d’observer par en haut de tels phénomènes. Ces traces peuvent servir de repère afin de voir comment réagit l’atmosphère à un moment donné de la journée. Ces données peuvent être transmises à une organisation disposant de moyens techniques conséquents pour analyse…, un super ordinateur par exemple. Cet organisme peut être équipé à grand frais du programme R.A.M.S: système de modélisation atmosphérique régional(USA, Brésil, Canada, plus de 100 sites dans le monde) ou bien utiliser son équivalent européen, le système MESO-NH : analyse dynamique du transport et de la distribution de traceurs passifs.( Substance répandue sous forme d’aérosol dans l’atmosphère pour en faciliter l’observation puis la modélisation tri-dimensionnelle par tomographie GPS ).

Météo France participe activement à un projet de ce type, seulement au niveau de l’exploitation des données transmises par les satellites pour essayer de prévoir le temps.

On peut donc se poser la question suivante : est-il possible de forcer l’atmosphère à réagir dans le sens d’une prévision annoncée et cette action ne risque-t-elle pas de perturber gravement le temps et de provoquer des tempêtes intempestives ou bien des inondations catastrophiques ? Accessoirement des problèmes de réaction allergique ou bien un empoisonnement collectif par voie aérienne ??

Le PRMC ( Programme Mondial de Recherche sur le Climat), le GEWEX (Global Energy and Water Cycle Experiment) ou le CLIVAR (CLImate VARiability and predictibility) ont besoin d’informations pour les modèles numériques d’analyse tri-dimensionnelle. Le but est de comprendre les processus à l’échelle globale et prédire le temps.

Le CNES participe au programme CALIPSO en collaboration avec la NASA : Cloud Aerosol Lidar and Infrared Pathfinder Satellite Observations.

L’objectif de ce programme est de mesurer l’impact radiatif des nuages et des aérosols. Ceux-ci peuvent être d’origine naturelle : vent de sable ou bien éruptions volcaniques.

Les aérosols peuvent aussi résulter de l’activité industrielle, de la pollution, d’une catastrophe de type Tchernobyl, plus simplement du rejet continuel de produits radioactifs dans l’atmosphère par le fonctionnement normal des centrales atomiques en –dessous du seuil autorisé par la loi.

Les aérosols peuvent aussi être des traceurs passifs destinés à améliorer l’observation de nuages dans lesquels des substances sont diffusées. Actif est opposé à passif, et des substances peuvent être diffusées par voie aérienne avec un objectif précis.

On distingue deux systèmes techniques particuliers:

  1. La pulvérisation de poudres, telles le dioxyde de titane préalablement enrobé de silice colloïdale, afin d’agir sur les communications téléphoniques. L’aluminium micronisé est utilisé pour limiter le rayonnement solaire. Ces particules sont directement injectées dans la tuyère de sortie des réacteurs. Elles sont répandues dans l’atmosphère par l’action des gaz.(Brevet US 187000490610).

  1. La pulvérisation de liquides chimiques, de bactéries ou de virus par un système de pompe et de buses d’éjection, qui peuvent être montés et programmés sur des avions spécialement aménagés ou sur des avions de lignes sans même que le pilote soit au courant. ( Brevets US 3994437 par exemple, voir aussi www.radarmatrix.com ou bien directement à l’I.N.P.I).

Pour une prévision efficace du temps…

il suffit de repérer l’arrivée d’un front océanique chargé de vapeur d’eau, de pulvériser des sels de baryums ou d’autres produits chimiques pour provoquer la condensation en nuages. On utilise ensuite de l’iodure d’argent, des chlorures et même des polymères hydrophiles spéciaux, pour forcer et intensifier les précipitations. Les participants à ce type de projet nient l’utilisation de produits chimiques, savent que les gens sont systématiquement désinformés et entretiennent un secret de polichinelle dans le cadre d’une politique de l’autruche. Les politiciens eux-mêmes semblent dépassés par les évènements. Derrière la façade des bons sentiments se profile un automatisme déshumanisé fondé sur la négation et la perversion du principe féminin.

Cette photo surprenante a été prise sur la route de Latronquière, un dimanche matin du mois de mars 2003, on observe des bandes très larges et des filaments qui s’en dégagent, les tracés géométriques ne peuvent pas correspondre à des passages normaux d’avions de ligne. Le ciel s’est ensuite voilé très rapidement. Il est 11heures. Les opérations ont ensuite continué pour couvrir entièrement le ciel.

Il s’est mis à pleuvoir après cette campagne d’essais.

Voilà ce que j’ai trouvé dans la vasque de ma source le 4 mars 2003 au matin., la firme Dyn-o-Mat dirigée par l’ingénieur Peter Cordani se vante de provoquer la pluie en dispersant par voie aérienne un polymère capable d’absorber 2000 fois son volume d’eau, ce qui a fait dire à M. J-p Chalon, expert à l’Organisation météorologique mondiale: « En somme ces gens font pleuvoir de la colle », personnalité qui s’inquiète par ailleurs des possibles effets néfastes de ce genre de produit., sur l’environnement et les populations.

Les polymères hydrophiles ont aussi la propriété de transformer les routes en patinoire,

ils sont aussi un débouché intéressant pour l’industrie pétrochimique.

Pourquoi personne ne réagit devant un tel gâchis ?

Parce que l’homme est devenu inconscient par excès de logique. Les paysans qui normalement s’occupent des relations avec la nature ont été systématiquement ruinés et ne survivent plus que comme des techniciens asservis économiquement au principe extensif de rentabilité à court terme.

J’ai pris ces photos au Lycée de Decazeville à la récréation de 11 heures, début septembre 2002, en présence de mes élèves qui ne croyaient pas à de telles manifestations spectaculaires. On remarque nettement une marque transversale et localisée, ainsi que l’étalement progressif des traînées.

Personne dans la cour ne remarque ce qui se passe dans le ciel.Tout le monde est préoccupé par son travail et l’horizon de la conscience est limité au niveau du sol, l’esprit encombré par la tâche à accomplir….Qui son devoir de maths, un autre sa réunion, une personnalité préoccupée par sa promotion, marche comme un automate. Un groupe d’élèves parle pour ne rien dire, en laissant sur le sol les traces d’un manque d’éducation évident..

Dans cette sorte de monde hyper-cartésien cadencé par des sonneries qui écorchent les oreilles, et voué au culte des maths, certaines personnes affirment l’impossibilité d’un quelconque projet. Un physicien étale comme un dindon la roue de son savoir, nie La possibilité d’une manipulation humaine du temps. Une autre personne particulièrement simplette au niveau de l’esprit me soupçonne d’appartenir à une secte. La secte des insectes, sulfatée par les avions, est constituée par le commun des mortels qui se complaisent dans l’ignorance.

On peut constater que non seulement l’information ne circule pas, mais en plus des personnes se voilent la face et ne lèvent plus les yeux vers le ciel. Une opinion doit être émise après avoir pris le temps d’observer, après avoir cherché à comprendre et s’être documenté.

Il faut cependant observer en détail et sur un laps de temps suffisant pour remarquer ces anomalies. C’est pourquoi la plupart des gens ne remarquent rien. On peut rajouter que les sels de baryums ont la propriété de se fixer dans les muscles en provoquant des contractures, donc lever la tête est relativement douloureux. Ces sels peuvent entraîner une paralysie par la stimulation du système nerveux central, la dose létale est de trois grammes, la mort survient alors très rapidement. Quand on sait que ceux-ci mettent plus de 6 mois à être éliminés par l’organisme et qu’on peut constater des essais pratiquement toutes les semaines, il y a de quoi s‘alarmer. (Données du Groupe Technologique de Santé www.laease.com Les effets cancérigènes et cardio-vasculaires à long terme peuvent être consultés sur le rapport N° DE-AC05-84OR21400 de M.M Energy System,Inc ).

Figeac est une très belle ville située dans un réceptacle naturel

pour tout ce qui est envoyé du ciel.

Les nuages artificiellement initiés sont faciles à repérer à l’œil nu car on peut remarquer des reflets colorés, des arcs-en-ciel localisés formant même un cercle complet semblant résulter de l’utilisation de produits chimiques. Ces reflets sont visibles et repérables par tout un chacun à condition de prendre un peu de temps pour observer le ciel.

Les avions se donnent rendez-vous en créant un véritable encombrement dans le ciel suivi d’une couverture nuageuse totale, ce qui n’empêche pas les sportifs de disputer un match au stade du calvaire sans rien remarquer, et quand les réactions allergiques deviendront subitement aussi nombreuses que ces traces ; celles-ci auront disparu du ciel, sous forme de nuages artificiels. Le soir après les essais on peut constater l’accumulation d’un brouillard aux reflets oranges mis en valeur par l’éclairage urbain. Si on analyse la géométrie des tracés, on ne peut expliquer ces manifestations visuelles que par un rendez-vous organisé avec un objectif précis. Tous les avions convergent selon une formation cyclonique en V mais comme tout le monde regarde le ballon personne ne remarque rien.

Voilà plusieurs mois que j’observe le ciel, tout l’été 2002 à été gâché et toujours ces contractures musculaires et ces sinusites persistantes. Je recueille régulièrement de nombreux témoignages de citoyens ressentant les mêmes symptômes. La population est trop préoccupée par le travail pour remarquer un tel gâchis, elle souffre physiquement de ces pratiques scandaleuses et n’en connaît pas l’origine.

Le programme Franco-Américain CALIPSO est une mission d’étude des impacts radiatifs des nuages et des aérosols. Il a débuté en 1998 et se terminera en octobre 2OO7.(http://parasol-mission.cnes.fr).

La base aérienne 101 de Francazal est équipé de six laboratoires alimentés par les informations physico-chimiques recueillies par des avions instrumentés ( Piper PA-23 Aztec entre autre et le futur ATR en cours d’équipement). Un avion bimoteur au bruit caractéristique passe régulièrement au dessous des nuages lors des essais atmosphériques. Météo France travaille en collaboration avec ce laboratoire pour alimenter le maître du temps : un super ordinateur Fujitsu VPP 5000 dont la voracité en données photo-chimiques n’a d’égal que son prix.

Le projet en lui-même est appréciable pour les performances techniques au niveau de l’analyse de l’atmosphère et des calculs. Mais pourquoi dépenser tant d’argent pour une prévision aléatoire et une certaine théâtralité télévisuelle, si en arrière plan on perturbe systématiquement l’équilibre physico-chimique de l’atmosphère.

SKYWAR

la guerre du ciel :La fin de l’esthétique naturelle.

Ce matin le ciel était bleu à Figeac, couleur de la vie et de l’espoir. Nous sommes le 14 mai 2003. Le repérage a eu lieu comme d’habitude et l’atmosphère a réagi positivement en se voilant. Ces photos ont été prises au coucher du soleil, au-dessus de Figeac prêt à s’endormir. Dans le ciel, des avions laissent des traînées en tous sens. Un ciel martyrisé et tourmenté, le soleil voilé dans un linceul jaunâtre, degré zéro de l’esthétique. Encore une journée de gâchée:, les manifestations allergiques sont au paroxysme.

Sur la photo de droite on peut voir une immense traînée résultant d’un seul passage d’avion

et on peut imaginer la quantité de produit chimique larguée à cette occasion.

Qui dans Figeac, attroupé devant la télévision, a pu voir un tel gâchis?

Ce spectacle représente la folie des hommes, le soir de l’humanité, prédit depuis longtemps par la mythologie Nordique :Le temps du Ragna Rokkr, le règne des géants brutaux et des nains rusés( Les multinationales et les administrateurs aussi zélés que paranoïaques). Le prélude à la chute finale, un Tchernobyl chimique pour tous. Ce genre de manifestation devient systématique, comme si un plan de modification et de contrôle du climat était programmé. La machine prend le pouvoir pendant que les hommes admirent ses performances. Personne n’est responsable de rien : tout se fait automatiquement pendant que des sentinelles déshumanisées manipulent les médias pour crétiniser le peuple.

Qui finance un tel projet pendant qu’on jette le peuple à la rue ?

Dans le Monde Diplomatique du mois de juillet 2002 on peut lire un article très intéressant sur les apprentis sorciers du climat. On remarque que les Etats-Unis ont refusé de signer l’accord GES de Marrakech sur les émissions de gaz à effet de serre. Ils préfèrent proposer des solutions technologiques telle la dispersion de particules métalliques dans la haute atmosphère pour diminuer la quantité de rayonnement solaire et faire baisser la température. Malheureusement ces perturbations physico-chimiques entraînent des pluies acides et on reporte la faute sur les industriels.

Un rapport élaboré en 1996 par l’US Air Force propose d’intervenir localement sur le climat afin de supprimer des nuages ou le brouillard. D’un autre coté on développe des techniques pour encourager la formations d’instabilités et générer à son profit des nuages ou des tempêtes. Les entraînements à la guerre non conventionnelle semblent programmés en permanence sur le sud de la France en particulier mais aussi sur toute l’Europe. Paris fait l’objet du contrôle local d’un microclimat particulièrement pollué.

Un détail intéressant sur www.cnrm.meteo.fr, au chapitre les coopérations internationales, on peut lire : La genèse des tempêtes, l’année 1997 a vu se dérouler une grande expérience sur l’atlantique nord, FASTEX, dont le but était de mieux cerner les processus d’interaction entre troposphère et stratosphère etc. .. On connaît la suite et on peut mesurer les dégâts de la tempête du siècle.

Déjà en 1958 le conseiller pour les modifications climatiques,

à la Maison-Blanche, déclare que le département de la Défense étudie les moyens de manipuler le ciel et la terre afin de modifier le climat.

Actuellement les recherches sont financées par des agences gouvernementales en association avec de grandes entreprises. Ainsi le programme CALIPSO répond aux objectifs du programme mondial de recherche sur le climat. C’est une mission Franco-Américaine où interviennent le CNES, la NASA, le laboratoire inter-universitaire des systèmes atmosphériques du CNRS, le groupe Total etc….

On remarque officiellement l’accent mis sur les moyens d’observations et de calcul à des fins de prévision. Toutes les actions relatives au contrôle du temps et des populations semblent masquées en arrière plan (Background). On parle de forçage atmosphérique, de traceurs passifs, d’augmentation de la pluviométrie, de vaccination en masse de la population etc…n’importe qui peut remplacer le vaccin par des virus ou des substances nocives.

Des sociétés comme Weather Modification, Inc. sont spécialisées pour des interventions climatiques locales, elles fournissent les avions instrumentés, les produits chimiques, les pilotes, les ingénieurs et les météorologues.(www.weathermod.com ).

En résumé plutôt que choisir la voie de la sagesse, c’est à dire économiser l’énergie et inscrire le développement humain dans la durée, on préfère poursuivre la course au profit à court terme.

La protection de l’humanité contre les catastrophes climatiques devient un vaste bazar chapeauté par l’ONU et l’OMC, où chaque entreprise ou groupe de recherche essaye d’avancer ses propres intérêts.

Le contrôle chimique de la terre devient le fer de lance d’une pensée mécaniste qui voit la terre comme un vaste laboratoire où on prétend guérir un empoisonnement global par un autre encore pire qui n’est en réalité que un sursis. Il y a trop d’hommes sur notre terre pour consommer avec le rythme actuel et effréné de la société américaine. Dans cette optique il faudrait éliminer une grande partie de la population mondiale et organiser un exode des villes comme celle qui a été expérimentée au Cambodge (Déclaration D’Al Gore vice-président des Etats-Unis, selon www.cuttingedge.org).

On se trouve confronté à la politique de l’autruche, au secret de polichinelle ainsi :

Je téléphone à météo France, on me certifie que tout est normal. Je téléphone à un responsable de l’Inspection Générale de la Météorologie et de l’Aviation civile:

Un charmant homme ne sait rien et je sens dans sa voix une certaine commisération, pourquoi déranger un tel personnage enfermé dans son bureau à Paris pour des problèmes qui ne peuvent à la limite n’affecter que les paysans.

La Maréchaussée limite ses rapports au niveau du bitume et on me conseille de prévenir la Gendarmerie de l’air. Il n’y a aucune information, tout semble secret., le peuple ronronne bercé par la télévision et la radio, les journaux sont muets. Personne n’ose rien dire ou bien n’a pas le temps. On dépense des sommes folles et la pression économique sur les citoyens devient insupportable. Les scandales financiers sont soigneusement travestis pendant qu’on conteste le droit à la retraite.

Allons maintenant voir sur Internet: Surprise!! des dizaines de sites relatent de tels phénomènes :

On trouve de tout, des photos prises au sol, en avion, par satellite, les projets les plus insensés. Des témoignages de particuliers partout aux U.S.A et au Canada, des études scientifiques épidémiologiques montrant le danger de telles pratiques, dû à l’emploi de sels de baryum en particulier Ces composés chimiques ont la particularité de provoquer artificiellement l’apparition de nuages mais retombent au niveau du sol, polluent l’eau et empoisonnent le sang après un transit intestinal, se fixent dans les muscles. Ces sels sont aussi directement assimilés par la peau ou par voie respiratoire. On trouve aussi les références d’une multitude de produits, tels l’agent orange qui a servi à anéantir le peuple vietnamien, réfugié dans ses forêts. Le programme popeye destiné à inonder ce pauvre pays et détruire ses forêts.

Un clic sur photos par satellite et je découvre des régions entières dans différents pays recouverts de tracés géométriques: L’Iraq lors de son attaque en 92, le Kosovo entièrement recouvert, des régions entières de l’Amérique systématiquement quadrillées.

Sur un site on explique comment on utilise des poisons, des composés génétiques, le virus de la grippe, différentes bactéries: 181 brevets sont déposés concernant la bactérie pseudonomas fluorescens dont 9 seraient utilisés par l’US Air Force, qui se défend par ailleurs de mener des expériences au-dessus des populations civiles.

En Afghanistan une école aurait été empoisonnée parce que la cible militaire avait été ratée. Sur un autre site, on évoque l’éradication de l’humanité au profit d’une caste d’élites enterrées dans des villes souterraines.

Sur le site (www.radarmatrix.com) les choses sont plus claires:

 

« Owning the weather for 2025 », le dernier projet Américain consiste à:

1: modification et contrôle total du climat pour 2025.

2: éradication de populations entières, ( passer la population humaine de 6 à 2 milliards).

3: inoculation de masse. ( on peut vacciner, infecter ou empoisonner des populations entières)

Coté technique, on peut consulter les brevets décrivant les procédés techniques utilisés pour disperser toutes sortes de produits nocifs par voie aérienne, des photos de mécanismes montés sur des avions de tous types.(Détails sur le site www.radarmatrix.com).

Sur le numéro 5 de la revue TOP SECRET on peut lire le témoignage d’un mécanicien ayant découvert sur un avion de ligne un mécanisme d’épandage de produits chimiques en fonctionnement masqué, il confie aussi comment on lui a demandé de se taire.

Sur le site www.mission.com, je tombe sur un centre de recherche aux multiples ramifications internationales. Le projet RAMS consiste à modéliser numériquement l’atmosphère d’une région par l’observation de la dispersion de produits chimiques. Le projet RFMP/VTRPE destiné à la modélisation tridimensionnelle d’un champ de bataille par l’épandage aérien de sels de baryum. La manipulation du temps par ce même procédé pour causer des orages violents, des dommages aux cultures afin de mettre à genoux n’importe quel pays ennemi est envisagé par les militaires.

Le plus important projet qui fait l’objet d’une série de brevets US :

Le système HAARP qui permet de contrôler l’ionosphère à l’aide d’un émetteur radio basse fréquence de plusieurs giga-watt en Alaska, capable de perturber les communications en tout point de la terre aussi bien que de perturber le temps. D’un autre coté, on évoque la possibilité de détraquer le fonctionnement neuronal et physiologique, de populations entières afin de les rendre apathiques et incapables de se défendre.

Cet émetteur est alimenté en énergie par un pipe-line de la société Arco qui exploite les gisements de pétrole en Alaska. Cette société possède le brevet US 4 686 605 de Eastlung, elle a été rachetée par la société E-System travaillant pour l’armée américaine. Un centre de recherche équipé d’un super ordinateur et d’une rampe de lancement de missiles chimiques a été installé à proximité pour créer des lentilles atmosphériques afin de focaliser les ondes radio sur les jet-streams. Les promoteurs du projet prétendent pouvoir réchauffer la partie supérieure de l’atmosphère sur une région entière et quelconque du globe terrestre pour provoquer des modifications ou bien des catastrophes climatiques. Ils pourraient aussi dévier la trajectoire de la terre par rapport au soleil en dérégulant son équilibre magnéto-dynamique et de nombreux scientifiques émettent des signaux d’alarme. Ils prétendent aussi pouvoir agir sur les courants électroniques terrestres afin de provoquer des ruptures d’équilibres géophysiques.

L’émetteur HAARP fonctionnerait à plein régime depuis 1998.

Le système GWEN ( Ground Wave Emergency Network) est basé sur la génération de barrages électromagnétiques capable de bloquer la circulation des courants de vapeur d’eau atmosphérique préalablement ionisée, afin de provoquer des inondations massives. Il est associé à la technologie HAARP. C’est l’avènement de la guerre géophysique, prélude à la guerre des étoiles. On peut remarquer dans notre région des périodes où l’air est anormalement électrisé sans qu’il y ait le moindre orage, des variations brutales de températures. La réalité dépasserait ici largement la fiction si de telles pratiques devenaient courantes et si notre région était choisie pour de telles expériences….

Le système de modélisation atmosphérique régionale (RAMS) est répandu dans le monde entier, il est associé au projet HYPACT de suivi des fusées, avions ou missiles divers en analysant leurs traînées chimiques ou suspectes… Un consortium a été fondé pour généraliser le projet RAMS , la promotion et la distribution seraient assurées par le groupe ATMET.

Officiellement il ne se passe rien!!

Que faire devant un tel désastre de la pensée humaine

La consultation de différents sites sur Internet donne la mesure du danger de ce genre de pratique, qui sous couvert de contrôler le temps peut engendrer des empoisonnements collectifs par voie aérienne, ainsi qu’une pollution globale de l’eau : Une destruction totale et irréversible de la planète. Apparemment le monde entier est concerné par ce type d’essai. En arrière plan se profile un danger bien plus grave, le contrôle global des populations quelquefois sous couvert de les protéger. Ainsi on voit se mettre en place des directives internationales qui interfèrent avec un mécanisme politique totalitaire fondé sur un extrémisme patriarcal ambivalent.

Deux composantes, civile et militaire, inextricablement liées apparaissent :

  1. Sur le plan civil, on recherche par des moyens d’observation et de calcul, sophistiqués, à prévoir le temps. D’un autre coté on dépense des sommes folles dans des expériences chimiques atmosphériques qui semblent perturber plus que contrôler les phénomènes climatiques.

  2. Sur le plan militaire et en arrière plan on mène des expérimentations de déstabilisation du temps avec la possibilité d’intervention sur les populations, dans le cadre de l’entraînement à la guerre non conventionnelle. On développe par exemple une défense antimissile Européenne, centrée sur le plateau d’Albion face à une éventualité terroriste. Dans ce cadre l’atmosphère doit être systématiquement imprégnée de sels de baryum pour améliorer les performances opérationnelles des radars associés au missile Exoguard concurrent du Patriot. Ainsi on détraque le temps et on empoisonne les populations. ( D’autres techniques peuvent être consultées sur le site www.scandalecorruption@hotmail.com ou bien en utilisant l’expression « Guerre non conventionnelle » sur un moteur de recherche).

Devant la fréquence constatée des essais, des quantités industrielles de produits doivent faire l’objet d’accords commerciaux. On peut déceler là un débouché pour les produits dérivés de l’industrie pétrolière. On peut craindre des erreurs de manipulation, des actes malveillants, la programmation d’une entreprise globale et destructive. Toute la logistique associée à la dispersion de différents aérosols se met en place et les résultats des calculs associés à l’observation par satellite des effets induits seront disponibles en 2008. N’importe quel fou pourra alors donner l’ordre de remplacer ces produits chimiques par du poison afin d’éradiquer une partie de la population mondiale. On peut aussi assister à un scénario où la machine prendra elle-même la décision parce que les hommes lui auront demandé d’être efficace à court terme et l’auront programmé dans ce sens.

Pour éviter que ce nouveau genre de pensée totalitaire n’achève la dégradation intellectuelle et morale de notre humanité déjà diminuée par un siècle de violence, il faut redéfinir les enjeux politiques.

Il faut plus de transparence et limiter ces pratiques par un projet de loi, par exemple renforcer la Convention Internationale ENMOD qui interdit l’usage de techniques qui auraient des effets étendus ou graves sur l’environnement. Il faut que tous les pays y compris les Etats-Unis respectent le Traité des Nations Unies interdisant la guerre météorologique et les entraînements à cette fin. Les politiciens actuels sont trop préoccupés par leur carrière pendant que s’

Commentaire (1)

  1. Mh370 says

    Merci pour votre excellent article, qui présente, entre autres avantages d’être parfaitement sourcé -n•s brevets- Près de chez vous se trouve le CEA de Gramat…

Poster un commentaire à Mh370