Rapport Case Orange

Etude des phénomènes de condensation liés à la circulation aérienne. Réalisée par un collectif de spécialistes de l’aéronautique belges et néerlandais et présentée à Gand (Belgique) le 29 mai 2010 par le Pr Coen Vermoreen, de l’Université de Delft (Pays Bas) au 1er Symposium International pour la Vérité sur les épandages aériens à la demande du Belfort Group.

Case Orange Fr 70p

Le document fait 70 pages en français ; il est suivi de 400 pages de notes et références

Case orange intégrale Fr (2010)

Case Orange VO

Commentaire (1)

  1. Célimène says

    Bonjour,
    Je voudrai mettre l’accent sur un document qui apparaît dans ce rapport et qui pour moi pourrait avoir beaucoup de poids.
    Des allusions claires à l’épandages sont faîtes. Je vous mets ici un lien vers l’article et les traductions de ces allusions.

    Article scientiique de géoingénérie de D L Mitchell et W Finnegan 2009
    http://iopscience.iop.org/1748-9326/4/4/045102/pdf/1748-9326_4_4_045102.pdf

    Dans le résumé:

    A potential delivery mechanism for the seeding material is already in place: the airline industry. Since seeding aerosol residence times in the troposphere are relatively short, the climate might return to its normal state within months after stopping the geoengineering experiment. The main known drawback to this approach is that it would not stop ocean acidification. It does not have many of the drawbacks that stratospheric injection of sulfur species has.

    Un mécanisme potentiel de distribution pour le matériel de nucléation est déjà en place: l’industrie du transport aérien. Depuis, les temps de séjour des aérosols de nucléides dans la troposphère sont relativement courts, le climat pourrait revenir à son état normal en quelques mois après l’arrêt de l’expérience de géo-ingénierie. Le principal inconvénient connu de cette approche est qu’il ne devrait pas arrêter l’acidification des océans. l’injection troposphérique n’a pas la plupart des désavantages que l’injection stratosphérique de substances sulfurées a.

    page 3: « With the delivery process already existing, this geoengineering approach may be less expensive than other proposed approaches. »

    Avec le processus de dissémination déjà existant, cette approche de la géo-ingénierie peut être moins cher que les autres approches proposées.

Poster un commentaire à Célimène