Lettre à Mme Taubira

Ministre de la Justice et Garde des Sceaux,
ainsi qu’à Mme la ministre de la santé, au 1er Ministre et à Monsieur Hollande,

envoyée par un de nos correspondants


Objet : CHEMTRAILS
Madame la ministre de la justice,
                               Bonjour,
                Si je vous écris aujourd’hui c’est pour m’indigner sur une question de santé publique très grave qui est aussi une dépense inutile de la part de l’état.
                Je voudrais vous parler des Chemtrails qui survolent tous les jours notre ciel pour le polluer de façon irréversible, tout comme les terres cultivables, nappes phréatiques ainsi que nos poumons!
                Chaque jour des avions civils et militaires européens survolent notre territoire déversant baryum, aluminium, virus et autre…
                Ces traînées blanches forment alors un voile blanc obscurcissant le ciel, et 2jours après, pluies et baisses importantes de la température arrivent, avec son lot d’allergies, maux de tête et de toux asmathiformes (surtout pour les plus jeunes)!
                Je refuse que nos impôts servent à tuer nos enfants!
               
                Si je m’adresse à vous c’est que je vous ai toujours vue vous indigner pour défendre les citoyens, vous battre pour vos convictions ! Seule une femme avec autant de poigne et de vérité telle que vous pourra nous sortir de la !
                Actuellement, des milliers de personnes en France et des millions de par le monde s’insurgent contre ces épandages nocifs !
                Des discutions à ce sujet ont eu lieu à Bruxelles, mais avant d’être Européens, nous sommes Français ! Interdisez les épandages  sur l’espace aérien Français ; il faut une loi très vite et des sanctions !
                Je vous supplie de déclarer officiellement la vérité au peuple français et pour une fois de les laisser choisir s’ils veulent voir leurs enfants mourir ou pas…
                Si vous aussi vous êtes mère, pensez à vos enfants et pensez à tous les enfants de France… Pensez à l’impact de ces épandages sur leur santé !
                Pour moi rendre malade des millions de personnes, affaiblir les plus faibles s’apparente à un crime contre l’humanité, à un génocide…

 

 

                Il faut faire quelque chose avant qu’il ne soit trop tard !

 

 

                Cordialement,
Jeremy
Illustrations :
trainées de Chemtrails dans

Le ciel de St Salvy. 

 Aucun couloir aérien ne survole ce village… L’aéroport le plus près (Castres) reçoit 2 vols réguliers par jour qui ne passent pas au-dessus de St Salvy…

Ces épandages contiennent :
-des sels de barium
-des microparticules d’aluminium
-du dibrométhane (Ethylene dibromide EDB)
-des streptomyces
-des entérobactéries
-du serratia marcescens
-du thorium.9 radioactif
-ainsi que de nombreuses nanoparticules et des fibres colloïdales difficilement identifiables


l’étrange parcours d’un Airbus A-319 au-dessus de la France le 2 mai 2013
date de cette lettre


 mais chaque jour il y en a un nombre considérable ! Au prix du kérosène, il faudrait que les Français sachent combien coûte l’empoisonnement de leurs enfants !

Regardez sur internet si vous ne connaissiez pas : Chemtrails, Rapport Case Orange, Géo-ingénierie, Projet HAARP, et bien sur tous ces oiseaux tombés du ciel lors des premières expériences de Chemtrails !
Je veux pouvoir lever les yeux et regarder le ciel sans pleurer et avoir peur ! 

l
postez ici votre message

Commentaires (3)

  1. René Streit says

    Bonjour
    « Seule une femme avec autant de poigne et de vérité telle que vous pourra nous sortir de la ! »
    Désolé…mais vous voulez rire!

  2. Anonymous says

    La Commission Européenne va criminaliser presque toutes les semences et plantes non enregistrées..

    Une nouvelle loi proposée par la Commission Européenne, rendrait illégal de « cultiver, reproduire ou faire commerce » de toute semence de légumes n’ayant pas été « testées, approuvées et acceptées » par la nouvelle paperasserie européenne, elle a pour nom « Agence pour l’UE sur la diversité des plantes ».
    On l’appelle la Loi sur les matériaux de reproduction des plantes et son but est de rendre virtuellement responsable le gouvernement de toutes les plantes et semences. Les jardiniers amateurs qui cultivent leurs propres plantes à partir de semences non répertoriées seraient considérés comme des criminels en vertu de cette loi.
    Le texte d’ébauche de loi, qui a déjà été amendé plusieurs fois en raison d’une énorme réaction négative de la part des jardiniers, est visible ici. (Je ne l’ai pas trouvé en français, même après m’être énervée pendant un bon moment, elle n’est pas sur le site du JO de la commission européenne, car pas encore votée, peut-être n’existe-t-elle qu’en anglais, car c’est la langue mondiale.)
    « Cette loi stoppera immédiatement le développement professionnel des variétés de légumes pour les jardiniers amateurs, les producteurs bio, et les petits maraîchers », a dit Ben Gabel, qui cultive des légumes et est le directeur du catalogue des semences naturelles. « Les jardiniers amateurs ont des besoins réellement différents – par exemple ils jardinent manuellement, n’ont pas de machines et ne peuvent ou ne veulent utiliser des pulvérisations chimiques.

    Il n’y a pas de moyen pour enregistrer les variétés qui conviennent à un usage domestique car ils ne répondent pas à des critères stricts de l’Agence pour la diversité des plantes, qui ne s’occupe que d’approuver le genre de semence utilisé par les agriculteurs industriels ».
    Virtuellement toutes les plantes, légumes, graines et jardiniers seront finalement enregistrés par le gouvernement
    Tous les gouvernements, bien sûr, se sont entichés de l’idée d’enregistrer tout le monde et toutes choses. En vertu du paragraphe IV de la loi proposée par l’UE :
    Paragraphe IV : enregistrement des variétés dans des registres nationaux et de l’Union
    Les variétés, dans le but de les rendre disponibles sur le marché à travers l’Union, seront incluses dans un registre national ou dans un registre de l’Union via une procédure d’application directe par le CVPO(Community Plant Variety Office = Bureau de la communauté pour la diversité des plantes).
    Les jardiniers doivent aussi payer une redevance à la bureaucratie de l’UE pour l’enregistrement de leurs semences.

  3. Anonymous says

    D’après le texte de loi proposé :
    Les autorités compétentes et le CPVO prélèveraient une redevance pour le traitement des demandes, l’examen formel et technique comprenant des audits, la dénomination des variétés et la maintenance des variétés pour chaque année pendant la durée de l’enregistrement.
    Bien que cette loi peut ne viser au début que les jardiniers professionnels, elle constitue un précédent pour se poursuivre tôt ou tard par les jardiniers amateurs et exiger qu’ils respectent ces mêmes stupides règlements.
    La bureaucratie gouvernementale devient folle
    »C’est un exemple de dérapage de la bureaucratie », dit Ben Gabel. « Tout ce que fait cette nouvelle loi est de créer une tonne de fonctionnaires civils dans l’UE payés à déplacer des montagnes de papiers toute la journée, tout en supprimant un approvisionnement en semences aux jardiniers amateurs et en interférant avec les droits des agriculteurs de cultiver ce qu’ils souhaitent.
    Il est aussi très ennuyeux qu’ils se soient arrogés le pouvoir de réglementer et donner une autorisation dans l’avenir pour toutes les espèces de plantes – pas juste les plantes agricoles, mais les herbes, les tourbes, les fleurs, la totalité – sans avoir à le rapporter au Conseil pour être voté ».
    Le jargon utilisé par une bureaucratie malade qui obligera les cultivateurs et jardiniers à se plier à cette loi de l’UE, est un langage bureaucratique orwellien qui ne signifie qu’une chose : tous les jardiniers devraient se préparer à se soumettre à la folie gouvernementale concernant les graines, les légumes et les jardins privés.
    (…)
    Comme on peut le soupçonner, cette idée est la « solution finale » de Monsanto, DuPont et autres corporations de semenciers qui ont depuis longtemps admis que leur but est de dominer complètement toutes les semences et cultures de la planète. En criminalisant la culture privée de légumes – transformant ainsi les jardiniers en criminels – les bureaucrates de l’UE peuvent enfin céder le total contrôle de l’approvisionnement alimentaire à de puissantes corporations comme Monsanto.
    La plupart des semences de variétés anciennes deviendront criminelles
    Presque toutes les variétés anciennes de graines de légumes seront criminalisées en vertu de cette loi de l’UE. Cela veut dire que le fait de sauvegarder des graines d’une génération pour les ressemer l’année suivante (…) deviendra un acte criminel.

Poster un commentaire à René Streit