Les bactéries glaçogènes

Avec le froid sibérien qui sévit aux États-Unis cet hiver, on voit circuler sur Youtube beaucoup de vidéos étranges où des personnes tentent de faire fondre de la neige et remarquent que celle-ci met du temps à céder et surtout, ne se transforme pas en eau !!

Les bactéries glaçogènes, c’est quoi ? Voici deux articles qui peuvent nous mettre sur la piste: ils concernent les bactéries dites « glaçogènes » et nous rappellent les conditions naturelles de formation de la condensation (de la vapeur d’eau) :

Est-ce que ces bactéries sont présentes dans les trainées d’avions (chemtrails) et sont la cause de cette neige au comportement étrange ? La question mérite en tout cas d’être posée.

Qu’en pensez-vous ?

Commentaires (3)

  1. Pacôme says

    Ces bactéries n’existaient pas avant 2002 ?
    Ce qui expliquerait que les trainées se dissipaient rapidement avant l’existence de ces bactéries ?
    Ou alors quoi ?

  2. owczarz says

    j’ai fait l’expérience de chauffer avec un briquet de la neige compactée ou non et de la glace provenant du congélateur, il est tout à fait normal que la neige ou la glace ne fonde pas rapidement car elle est en contact directe avec la flamme tandis que si vous la mettez dans une casserole, l’effet est immédiat, ça fond et sans noircir et concernant la noirceur, il n’y a là encore une fois rien d’anormal, mettez la flamme proche d’une assiette en porcelaine, elle noircira surtout avec la flamme jaune, prenez de la neige ou du givre du congélateur que vous pressez en boule, utilisez la flamme bleue puis la flamme jaune et vous verrez que c’est une réaction normale dû à la fumée, différence aussi avec le butane et le propane ! donc il faut faire très attention avant de divulguer des choses sans fondements car certains pourraient en profiter pour discréditer l’action de l’association. voici une preuve d’une personne que vs connaissez bien, je crois. https://www.youtube.com/watch?v=Aq5SzA90SFg

  3. benech says

    Les géoclimaticiens font usage depuis des décennies pour bruler par le froid la future production de fruits précoces comme cela est réalisé encore ce printemps 2021 sur la France .

    Durant ces quinze derniers jours à savoir du 25 mars au 7 avril 2021 a été bombardé de façon permanente et de manière cyclonique au sol pour tuer la future production de fruits des arbres fruitiers en fleurs .

    Tout cela est réalisé à un moment précis au printemps surtout dans le sud avec la l’apparition de jeunes feuilles chétives et en fleurs .

    Des azimes bactériens glacogènes et cristallogènes du Pseudomonas syringae sont bombardé de toutes part à travers des formations disposées en suspension dans l’atmosphère déplacer de manière localisée .

    La souche la plus employé le TAX: 208964, également utiliser pour la neige de culture et de synthèse, qu’il est possible de différencier avec l’appareillage que j’ai développé .

    Est procédé massivement dans le même temps à la propagation d’une couche à hauteur de sol, d’un gaz dit refrigirant que le monde entier connait bien, dit R744, dit dioxyde de carbone, dit CO², ce dernier sera surchauffé et préssurisé avec la chaleur du soleil durant la journée, puis fortement dépréssurisé dès la tombé de la nuit, jusqu’à provoquer un givre carbonique spontanée de surface par détente pour bruler par le froid et détruire de manière à réduire intentionnellement une quantité de production de fruits en fonction de certains départements dans notre pays .

    Cela n’a rien de nouveau sauf que depuis 2000, ce sont les opérateurs de l’Europe qui décident et controle tout cela pour des questions de stratégies finançières des marchés .

    Pour de plus amples renseignements, veuillez m’écrire .

Poster un commentaire à Pacôme