Indication d’une volonté délibérée de provoquer le réchauffement planétaire et la fonte des glaciers

Nouvel article du Pr Marvin Herndon

Traduction Ciel voilé

Publié dans Le journal international de géographie, de l’environnement et des sciences de la terre

9(1):1-11,2017 ; Article N° JGEESI.30834 – ISSN : 2454-7352 –www.sciencedomain.org

J. Marvin Herndon, Transdyne Corporation, 11044 Red Rock Drive, San Diego, CA 92131, Etats-Unis

Contribution de l’auteur : Manuscrit conçu, analysé, interprété, préparé par l’auteur seul

Informations sur l’article :

DOI : 10.9734/JGEESI/2017/30834

Editeur : Anthony R. Lupo, département du sol, science de l’environnement et de l’atmosphère, Université du Missouri, Columbia, Etats-Unis.

Comité de lecture :

Nicola Scafetta, Université Frédéric II de Naples, Italie.

Mohammed Suleiman, Université Umaru Musa Yar’adua, Katsina, Nigéria.

Olawale Abiye, Université Obafemi Awolowo, Nigéria.

Historique complet de la revue par des pairs : http://www.sciencedomain.org/review-history/17665

 

Article de recherche, reçu le 2 décembre 2016, accepté le 24 janvier 2017, publié le 29 janvier 2017

 

Résumé

 

Objectifs : Autour du 14 février 2016, une substance d’apparence huileuse et cendreuse a été accidentellement relâchée par un avion et est tombée sur sept résidences et des véhicules de la municipalité d’Harrison ( Michigan – Etats-Unis). Les objectifs de cette étude sont d’analyser cette substance tombée et, des résultats obtenus, déduire l’usage visé de cette substance.

Méthodologie : Analyse au spectroscope de masse à plasma à couplage inductif (ICP-MS) et au microscope à balayage électronique (SEM) et aux rayons X (EDX) de la substance tombée.

Résultats : La substance tombée est constituée d’un assemblage de matière végétale mélangée à des cendres volantes de charbon et du sel. La forme des éclaboussures sur les véhicules, le sol et les toits ressemble aux trous de cryoconite observés sur les glaciers qui disparaissent dans le monde entier. La substance tombée ressemble, dans une certaine mesure, à la cryoconite naturelle et paraît l’imiter avec des cendres volantes de charbon qui lui donnent cette couleur gris sombre laquelle absorbe la lumière solaire, fait fondre la glace des glaciers et contribue au réchauffement planétaire.

Conclusions : Les résultats de cette étude apportent la preuve qu’il s’agit d’une volonté délibérée d’accélérer la fonte des glaciers et par conséquent d’accélérer le réchauffement planétaire. Ainsi, cette étude confirme le net effet des pulvérisations quotidiennes d’aérosols dans la troposphère, observées dans le monde entier. Par ailleurs, l’auteur a prouvé que la matière première employée lors de ces pulvérisations dont l’effet évident est d’augmenter le réchauffement planétaire est constituée de cendres volantes de charbon. Les scientifiques du monde entier devraient lancer un appel et vraiment exiger, une enquête complète et ouverte sur ces activités de géo-ingénierie clandestine dont les impacts potentiels sur le système climatique de la Terre, l’intégrité du biote terrestre et la santé humaine pourraient s’avérer extrêmement dangereux.

Lire la suite sur Ciel Voilé

Commentaires (2)

  1. Inijustix says

    C’est exactement ce que j’explique sur ma page « la mafia du climat », quand il se refroidit, les mafieux compensent en réchauffant les zones habitées de façon à avoir une courbe de réchauffement continu. Pourquoi? Si la température baisse pendant 20 ans puis remonte et que l’augmentation du CO2 monte d’une façon continue, et cela que la période soit au refroidissement (depuis 2000) ou au réchauffement (de 1976 à 1998), et bien l’argument du CO2 corrélé à la température saute. Le CO2 monte pour des raisons que j’explique dans mes articles, et qui n’ont rien à voir avec la température. Le soi-disant « réchauffement climatique » est un mensonge qui arrange beaucoup de monde, y compris des associations écolos financées par la fondation Rockefeller. (voir vidéo de Patrick Roddie)

  2. Ben says

    Taxer le carbone, le soleil, le coeur de la vie c’est comme TAXER le sexe, la reproduction et la jouissance orgasmique.

    LA MORT C’EST LA VIE « SANS CARBONE » ET SANS CO2, vive les antennes !

Poster un commentaire